Le Conseil d'administration. Quelles sont ses missions ? Pourquoi y aller ?

La page du site du CNRS sur le conseil d’administration  (https://www.cnrs.fr/fr/le-conseil-dadministration) définit ses missions , sa composition et donne accès aux différents procès verbaux depuis 2014

Les missions du conseil d’administration du CNRS y sont définies ainsi :

Le conseil d'administration du CNRS analyse et fixe, après avis du conseil scientifique, les grandes orientations de la politique du Centre en relation avec les besoins culturels, économiques et sociaux de l'ensemble de la nation. Il définit les principes qui régissent ses relations avec les partenaires socio-économiques ainsi qu'avec les universités et les organismes nationaux, étrangers ou internationaux intervenant dans ses domaines d'activité. Il délibère notamment sur les mesures générales relatives à l'organisation et au fonctionnement du Centre (notamment la création de directions ou services), le budget et ses modifications, le contrat pluriannuel entre le CNRS et l'État, le rapport annuel d'activité, le compte financier, la politique d'action sociale, les emprunts, les créations de filiales et les prises, cessions ou extensions de participations financières. Le conseil d'administration définit les conditions de fonctionnement du comité d'évaluation externe et du comité d'éthique du Centre. Les délibérations sont prises à la majorité.

Lors du mandat sortant, élue SNTRS-CGT a porté la voix du personnel du CNRS lors de toutes les séances de la seule instance délibérative de l’établissement.

Les moments forts des conseils d’administration

Les questions financières et le budget du CNRS :

Les administrateurs du CNRS votent le budget initial au mois de décembre pour l’année N+1 et les budgets rectificatifs qui permettent d’ajuster le budget initial tout au long de l’année N. La question budgétaire recouvre la masse salariale  qui définie entre autre le nombres de postes ouverts aux concours externe pour l’année N+1 et traitent également de la répartition des budgets au sein de l’établissement. Cet exercice permet de voir la pression budgétaire exercée par le ministère des finances sur l’organisme et l’injonction de Bercy de réduire toujours plus les finances publiques et donc celle du CNRS. Pour eux un emploi dans la recherche correspond à une dépense budgétaire et non à une richesse qui permettra de contribuer à l’avancée du front des connaissances qui est l’avenir de l’humanité.

La question de la structuration de la recherche :

Elle est permanente dans les sujets abordés par exemple à travers :

- les participations du CNRS aux différentes SATT (société ) avec leur renflouage budgétaire récurant avec de l’argent public.

- les IDEX et tous les EX...

- la participation du CNRS a de nombreuses COMUE, puis son retrait lors leurs dissolutions…

- la relation recherche publique / recherche privée et les nombreux accords de partenariats entre le CNRS et des entreprises privées

- la politique européenne et internationale

- l’intégrité scientifique, l’éthique... ...

 

Qui participe au CA avec voix délibérative ?

- 6 représentants élus du personnel (3 chercheurs et 3 Ingénieur.e.s et Technicien.ne.s)

- 17 personnalités nommées par l'état (dont des représentants de l'état, et d'autres de l'économie ou du monde du travail ainsi que le président du CNRS)

Donc les représentants du personnel ne peuvent jamais constituer une majorité. Alors  

Pourquoi participer à ce CA ?

Parce que nous devons être informés en amont des décisions qui impactent l'organisme pour pouvoir .... réagir. Tous les temps forts de l’organisation et de la vie de l’établissement passent par le conseil d’administration. Il s’agit donc d’une instance majeure dans laquelle les représentants du personnel doivent porter fort la voix et les revendications des agents. Le SNTRS-CGT intervient au conseil d’administration sans compromission avec les orientations néfastes du pouvoir en matière de recherche.

En intervenant avec l'appui de la mobilisation des personnels nous pouvons faire bouger les choses pour notre organisme et ses agents (voir notre compte rendu de mandat)